C’ est une pâte (d’où son nom pastel) fabriquée à base de pigments en poudre liés grâce à de la résine ou de la gomme arabique que l’on découpe en bâtonnet pour être vendue en boîte ou individuellement.

Les pastels secs se séparent en trois catégories (durs, moyens ou tendres) suivant la quantité de pigment présente dans les bâtonnets.

Certaines fabrications sont plus destinées aux portraits par exemple.

On peut les fabriquer soi-même à partir de pigment et de craie. En jouant sur les proportions de cette dernière, on dispose d’un vaste choix de tonalité.
Chaque fabricant dispose de son propre nuancier, de sa propre numérotation et indique aussi le degré d’intensité à sa façon.

Un bon choix de couleur est primordial ,les couleurs se mélangeant difficilement à un certain niveau. Les couleurs peuvent perdre de leur éclat et bourrer le papier si l’on tente trop de les fondre.

pastels tendres
Ce sont les plus utilisés grâce à leurs atouts. En effet, ils sont riches et éclatants en rendu car leur composition est faite de plus de pigments et moins d’agglutinants.
Mais la conséquence c’est une plus grande fragilité car friables et poudreux. On conseille en général d’utiliser un fixatif à chaque étape pour empêcher le ternissement des couleurs

pastels durs
Moins brillants, toujours liés à la composition, il sont plus solides car contenant plus d’agglutinant.
Utilisés en priorité pour des travaux préparatoires, pour des dernières touches, ou en association avec d’autres techniques, ils accrochent moins au grain du papier.

Source(s) : discipline.free.fr/pastel.htm

Méthode de fabrication du pastel:
1 – Se procurer dans un magasin spécialisé les poudres colorées des tons que l’on souhaite réaliser + du blanc de zinc (relativement transparent, il affadira moins les autres pigments qu’un blanc plus opaque style blanc de titane).
2 – Sur une feuille de papier, bien mélanger les deux poudres en parts égales.
3 – Laisser éventuellement de côté une partie de poudre pour réaliser ultérieurement une tonalité de valeur plus claire.
4 – Placer le mélange sur une plaque de verre ou dans un bol émaillé. Ajouter progressivement de l’eau jusqu’à obtenir une pâte épaisse.
5 – Toujours en mélangeant bien, par exemple avec un couteau à peindre, ajouter une solution de gélatine en feuille qui servira de liant. On peut aussi ajouter de la gomme arabique.
6 – Poser la pâte sur un papier absorbant, style papier journal pour enlever l’excédent d’humidité.
7 – Rouler la pâte en cylindre. Pour ce faire, on peut employer une plaquette recouverte de papier, une vieille planche à tartiner, etc.
8 – Laisser sécher au moins pendant 24 heures.

0 0 0 0